Congestion sur les routes alpines : une solution en vue ?

La neige a à peine commencé à recouvrir les routes que les congestions, notamment sur les routes alpines, contribuent à paralyser totalement le séjour des vacanciers. En Savoie et Haute Savoie en tout cas, une solution semble désespérément attendue afin d’éviter le blocage de 15 000 automobilistes dès les prochaines vacances.

Les chaînes et pneus de neige, pour éviter les congestions sur les routes alpines ?

Dès que les premières chutes de neige se font remarquer, notamment en période vacances, les bouchons sur les routes menant aux stations alpines commencent aussi parallèlement à se former. Conséquence : en Savoie et Haute Savoie, il arrive que 15 000 d’automobilistes, en route vers leur station préférée, se retrouvent des heures bloqués en chemin. Oui, parce qu’avec les routes qui se transforment en pistes de glissade, la prudence est de rigueur. Du coup, les vacanciers roulent moins vite et les congestions finissent par bloquer la circulation. Néanmoins, une telle réserve au volant est notamment exigée chez les automobilistes peu ou pas équipés en temps de neige. Ainsi, selon un élu, il faut imposer les chaînes et pneus de neige, dont les utilités et avantages semblent ne pas encore être connus de certains individus. En effet, si pour le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, l’heure est à l’incitation seulement, pour Joël Giraud, député PRG des Hautes-Alpes, les équipements d’hiver doivent être obligatoires pour les automobilistes.

Un équipement adéquat ou une amende de 90 euros

En Italie, la sécurité des automobilistes semble aussi importante que la qualité de leur voyage et de leur séjour. Ainsi, dans la botte, régions et provinces autonomes soumettent ces derniers à certaines contraintes visant leur sécurité et la qualité de la circulation entre le 15 novembre et le 31 mars. Et quand les chutes de neige s’amenuisent, garder des chaînes dans le coffre ou rouler avec des pneus neige reste obligatoire. En dérogeant à la règle, une amende de 90 euros peut être appliquée. Une solution à suivre pour la France ?

Laisser un commentaire