InterBio corse mise sur le paysage agricole

Même si le bio s’est fortement développé, il ne constitue encore que 11% de la totalité des exploitations. En Haute-Corse, les exploitants bio connaissent bien leurs faiblesses et la situation difficile dans laquelle ils se trouvent. Ils sont également conscients du vaste potentiel de l’agriculture bio et son importance en matière de paysage insulaire.

Mardi dernier, une soixantaine d’exploitants se sont regroupés chez Corsic’Agropole à San Giulianu, là où se trouve le siège d’InterBio Corse. Si le but était d’établir un nouveau bureau, ce regroupement a aussi permis de se connaître, de partager et de mettre au point les bases d’un véritable développement.

À cette occasion, le président d’InterBio corse, Jacques Abbatucci, a aussi démissionné de son poste. L’homme qui n’a plus assez de temps pour défendre la cause va continuer à demeurer dans le conseil d’administration. Il a été succédé par Magali Gozzi, qui affiche une grande détermination. L’objectif de cette dernière est de transformer la Corse en Île bio.   

Laisser un commentaire